Producteurs

Ferme de la Mare

Nom et adresse de la ferme :
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES
Ateliers :

* porcs effectif : 200

* effectif :

* effectif :

* effectif :
Type de produits proposés aux VdP :

* charcuterie, viande de porc

* Cuisses de canards

*

*
Surface agricole utile : 19,40ha
UTH

Familiale : 1,5

Salarié : 0,5

Entourer la réponse et compléter

Labels

AB
Obtenu depuis : ….
En cours de conversion depuis : ….
En projet pour l’année : ….
Cohérence
Obtenu depuis : ….01/2005
En cours de conversion depuis : ….
En projet pour l’année : ….
OUI
Réseau agriculture durable
Obtenu depuis : ….
En cours de conversion depuis : ….
En projet pour l’année : ….
Environnement

Fourrage
% de la ration en fourrage grossier pâturée :
Présence d’O.G.M.
NON
Engrais
Quantité d’azote organique produit à l’hectare : 2+100

Quantité d’azote organique importé à l’hectare :0

Quantité d’azote organique exporté à l’hectare :0
Fumier composté de porc
Quantité d’azote minéral à l’hectare : 20u
Fongicides
NON
Insecticides
NON
Désherbants

OUI

50% par rapport à la dose homologuée :
Au cas par cas
Désherbage mécanique
NON
OUI

Nombre d’hectares : dépend de la portance du sol
Participation à la

reconstitution du bocage
Densité de haies par hectare : 90 ml / hectare
Linéaire de haie planté par vos soins : 10 ml / hectare
Entretien des haies
mécanique
Entretien des bords de parcelles
mécanique
Bien être animal * répondre pour chaque atelier


* répondre pour chaque atelier

Antibiotiques * atelier :porcs

 

 

NON

Traitements alternatifs * atelier :

atelier :
NON
OUI, Lesquels :homéopathie

OUI, Lesquels :
Caillebotis * atelier : porcs
NON

Litière faite de paille * atelier :
OUI

Surface (intérieure) par animal * atelier :
Surface / animal :2,60m2
Accès au plein air * atelier :

atelier :
atelier :
NON

NON

NON
OUI Surface/animal : Jours/an :

OUI Surface/animal : Jours/an :

OUI Surface/animal : Jours/an :
Bâtiments semi-ouverts

Sols non portants pour le plein air (argiles)
Alimentation

Surface fourragère :
hectares
Surface fourragère en herbe :
hectares
Autoconsommation des céréales
OUI
Protéines produites sur la ferme
OUI

% :50
Protéines achetées
NON
OUI

% :50
Soja non ogm brésil

Réflexion sur autres approvisionnements
Transformation

Transformation des produits à la ferme
NON
Pourcentage des produits intrant (non produits sur la ferme)
Faire une moyenne approximative ou répondre par type de produit transformé

 

98% des produits sur ferme
Informations complémentaires :

100% des charcuteries sauf épices et aromates et légumes

Jambon fumé façonné à l’extérieur

Volailles fournies par Philippe Gesbert producteur de foie gras à Planguenoual
Ses canards sont élevés en plein air jusqu’au gavage qui est effectué avec du maïs grain entier (non OGM).
Nous lui achetons les cuisses fraiches que nous transformons en confits vendus aux Voisins de paniers.

Légumes frais et secs pour les plats cuisinés, (ratatouille, Haricots pour cassoulets) sont achetés à l’extérieur.

 

 


Nouveau produit :

 

la rouelle marinée se cuit soit en cocotte soit au barbecue ;c’est une rouelle de porc marinée dans un mélange d’épice goûteux mais pas piquant (moutarde ,cumin,coriandre….)
cuisson en cocotte : faire revenir la rouelle ,ajouter éventuellement un fond de verre d’eau avec la sauce,laisser mijoter 45 mn.
au barbecue : faire dorer la rouelle pour éviter qu’elle sèche finir la cuisson dans un papier alu ou une cocotte au coin du feu

communiqué de la ferme de la mare :

L’année 2007 s’est révélée très médiocre au niveau des rendements en céréales (autour de 20 quintaux/ha au lieu des 50 escomptés) ceci est dû principalement aux fortes précipitations de la fin du printemps.
Nous sommes donc obligés d’acheter des céréales pour nourrir les cochons. Nous fabriquons l’aliment avec du blé 58% des pois 38%et des minéraux. Le pois est un protéagineux qui permet de remplacer le soja,ce qui garanti une absence totale d’OGM, et évite l’importation de protéine des pays en voie de développement.
La hausse du prix des céréales nous augmente le coût d’une tonne d’aliment de 100 € (302 € en 2008 au lieu de 200€ en 2007),sachant qu’il faut 284kg d’aliment pour élever chaque cochon, notre prix de revient a augmenté de 29€ par porc.
Nous sommes donc obligés , afin d’équilibré notre budget d’augmenter notre prix de vente de 0.50€ par kilo.
En espérant que ces explications vous aideront à comprendre notre démarche, merci de votre fidélité et bonne consommation
Les visites de l’élevage sont possible sur rendez vous le jeudi de 18h à 19h
La Ferme de La Mare se situe entre La Poterie et Trégomar
A bientôt
Jacques et Isabelle.

 


.

Nous élevons des porcs sur litière accumulée et vendons toute la production à la maison et maintenant aux Vd P.

Historique

1987 – installation sur 20 hectares avec 100 truies (naissage et engraissement)
1992 – mise en place d’un atelier de poules pondeuses
1995 – arrêt des poules pondeuses et début de la vente directe
1999 – développement de la vente directe en conservant uniquement la partie engraissement sur paille et début de la fabrication d’aliment à la ferme
2005 – attribution de l’identifiant » cohérence » qui contrôle et certifie les pratiques durables de la ferme.

La ferme

20 ha de terre argileuse très humide . ¾ de la surface en mélange céréalier(triticale, avoine ,pois) ¼ en triticale ou orge . Rendement de 45 à 50 Q / ha
Désherbage et fongicides uniquement si besoin sur les céréales pures (en 2004 aucun traitement)
Amendement avec le compost des porcs
Toutes les céréales sont gardées pour l’alimentation des porcs

L’élevage se fait sur litière accumulée chaque porc dispose d’au moins 2 m², ils sont par groupe de 20 à 40; Il y a 200 places.
Les porcelets proviennent d’un élevage de30 truies à Collinée; la génétique des truies contient du Duroc, race réputée pour sa qualité de viande.
Les soins vétérinaires se limitent au vaccin aujesky obligatoire, à la vermifugation. En cas de maladies, les porcs sont soignés par homéopathie et phytothérapie .Les antibiotiques sont utilisés en dernier recours (en 2004 un flacon, soit 20 doses, utilisé )
Les porcelets arrivent à l’age de 3 mois, ils sont abattus à 7 mois à environ 100 kg.

Les porcs
sont nourris avec un aliment composé de: 47 % de mélange céréalier, 40% triticale ou orge, 10% soja tracé non OGM , 3% de minéraux. Le soja est nécessaire pour couvrir les besoins en azote de l’animal qui lui permet de fabriquer du muscle sinon ils sont trop gras.

L’évolution de l’exploitation vers un système plus durable s’est faite à partir de 1995, et ce pour plusieurs raisons : tout d’abord une prise de conscience des problèmes environnementaux liés à l’élevage hors sol, une médiocre qualité des produits, des difficultés économiques, une charge de travail très importante et enfin, des bâtiments d’élevage vétustes, Il nous fallait donc changer de système d’exploitation ou envisager le départ de la ferme. Le passage en Bio a été envisagé mais ne produisant que des céréales, il était difficile de combattre les mauvaises herbes en terrain humide; d’où une baisse de rendement nous obligeant à acheter des céréales bio à l’origine incertaine (pays de l’est ) ou à avoir recours à des dérogations

La charcuterie est fabriquée dans un laboratoire agréé à la ferme, sans colorant ni conservateur suivant des recettes familiales, seul le jambon fumé est façonné à la Chapelle en Juger dans la Manche.

QUESTIONNAIRE page avant

 

Nous contacter

 
Téléphone 02.96.34.72.30
la mare, la Poterie 22400 LAMBALLE
Siret :
80196042800010